20 février 2009

SK# 251



Il était une fois, un monde sans internet, sans textos, sans extrème communication. Un monde où le mystère entourait encore nos idoles, où les mister freeze valaient cinq francs, où l'on rembobinait des k7 vidéos. Un monde où le disco venait à peine de mourir, où Jean Michel Jarre était le seul représentant de la musique électronique. Un monde où l'eau précieuse tirait la peau, où le pento avait encore des adeptes. Un monde où j'attendais avec impatience de grandir, vite vite vite.
Chose chaton m'a rappelé cet univers. Un mec qui avait les mêmes posters que moi, ne peut être que bon.
Aujourd'hui, je l'ai remercié pour cette nostalgie.